Comment élever des cailles et obtenir des œufs frais tous les jours

La caille (Coturnix coturnix) est originaire d’Europe continentale et a été domestiquée en Asie. C’est un oiseau très docile, et la manipulation est relativement simple et peu technique, surtout lorsque le but de l’éleveur est d’obtenir des œufs pour sa propre consommation et ses activités récréatives.

Il existe de nombreux endroits différents pour élever des cailles, vous pouvez les garder dans une cage ou même une boîte à insectes dans votre jardin. Les cailles ne nécessitent pas beaucoup d’espace et peuvent contenir 15 à 20 cailles par mètre carré et à l’échelle industrielle, ce ratio peut être beaucoup plus élevé.

Il est important de garder l’endroit très propre, c’est-à-dire d’éviter l’accumulation de fumier, mais si vous décidez de laisser la caille au sol, il n’est pas nécessaire de l’enlever car le sol lui-même finira par recycler le fumier.

Les cailles ont une alimentation très variée, elles consomment : des légumes (salade, chou, roquette…), des petits insectes, des vers et de la nourriture. Ces derniers sont faciles à trouver dans les magasins de la ferme. Un colis de 5 kg coûte environ 9 reais : une caille consomme 30 à 35 grammes de nourriture par jour.

Vous devez également fournir aux oiseaux de l’eau propre tous les jours. Les cailles doivent protéger une partie du vivarium avec des tuiles ou quelque chose ayant la même fonction dans un endroit ensoleillé et ombragé. Avec cette information, chaque caille devrait pondre un œuf par jour.

Bonne chance! La superficie est d’environ 5 mètres carrés et il y a actuellement 25 cailles.

Il y a une structure de tuiles pour se protéger du soleil et de la pluie, ainsi qu’un abreuvoir et un bac pour verser la nourriture.

Nourrissez les cailles. En plus de se nourrir, cette caille permet également à la caille de se nourrir d’insectes, de vers de terre et de certaines plantes. Le sol nu permet cette alimentation. Cette caille est associée aux composteurs et aux lombricomanies.

Les cailles se nourrissent d’insectes laissés dans le compost et certains vers de terre peuvent également être utilisés comme nourriture. Il a été constaté que le sol contient beaucoup de débris végétaux qui interfèrent avec l’affichage des œufs et n’est pas recommandé.