10 plantes qui nettoient l’air de la maison

L’air de nos maisons et de nos bureaux est moins sain qu’on ne le pense. De nos jours, les maisons sont infestées de produits chimiques, dispersés dans l’environnement par tous ces produits qui libèrent des composés organiques très mauvais pour notre santé.

Les plus courants sont : le formaldéhyde, le trichloroéthylène, le benzène, le xylène, le toluène, le dioxyde de carbone et l’ammoniac, presque tous cancérigènes.

10 plantes qui purifient l’air Plastiques, fibres synthétiques, meubles en aggloméré, PVC, peintures, solvants, mastics, cuisinières à gaz, imprimantes, photocopieurs et produits d’entretien ménager sont des sources constantes de produits chimiques très mauvais pour notre santé.

Les plantes filtrent certains composés nocifs présents dans l’air, le rendant plus sain. Ci-dessous, nous publions la liste des plantes qui purifient le mieux l’air, créée par la NASA en 1984.

Spathiphyllum (ou Spathiphyllum Wallisii) : L’une des plantes qui purifie le mieux l’air et est la plus facile à entretenir. Il est capable de réduire le formaldéhyde, le toluène et le xylène, tous composés organiques volatils nocifs pour la santé. De plus, il élimine efficacement l’acétone, le benzène et le trichloréthylène.
Palmier à bétel : Très apprécié comme ornement dans les appartements ou les bureaux, il ne nécessite pas beaucoup d’eau ni de soins particuliers. Ces palmiers éliminent le formaldéhyde, le benzène et le monoxyde de carbone (particulièrement adaptés aux foyers fumeurs).
Pothos (ou Epipremnum aureum) : Très commun dans les habitations, il possède notamment des feuilles en forme de cœur. C’est une plante résistante, qui survit même dans des températures basses et froides (idéal pour les maisons avec air conditionné). Libère l’air du monoxyde de carbone et du formaldéhyde.
Phalangium (ou Chlorophytum comosum) : Élimine le monoxyde de carbone et d’autres substances. C’est l’une des 3 plantes les plus efficaces pour éliminer le formaldéhyde de l’air. Simple à entretenir, avec peu d’attention il peut survivre quelques années.
Caoutchouc (ou Ficus robusta) : C’est une espèce à feuilles persistantes appartenant au genre des figues. Introduite en Europe en 1800 comme plante ornementale, elle est encore très répandue aujourd’hui. Élimine efficacement le formaldéhyde.
Rhapis excelsa : Une plante très élégante, facile à planter et peu exigeante en lumière. Il existe une dizaine de variétés de cette plante. Élimine le formaldéhyde et le benzène, très nocifs pour notre santé.
Tronc du bonheur (Dracaena fragrans) : Originaire d’Amérique tropicale, il est issu d’un arbuste à feuilles persistantes. Il a un excellent arôme et réduit en même temps le trichloréthylène et le xylène, deux composés organiques très nocifs pour notre santé.
Lierre commun (ou Hedera helix) : Très commun dans les jardins, peu savent qu’il est également excellent pour les environnements intérieurs. Réduit le formaldéhyde, le trichloroéthylène et le benzène.
Areca (ou Dypsis lutescens) : Élimine le formaldéhyde et est un excellent humidificateur naturel. Il est très apprécié comme ornement dans les jardins, les maisons et les terrasses. Cela demande très peu d’attention.
Orchidée : Ces fleurs, très belles d’un point de vue esthétique, libèrent l’air du xylène, présent dans les composants plastiques des ordinateurs et autres petits appareils électroménagers (sèche-cheveux, téléviseurs, chargeurs et autres). De plus, il libère de l’oxygène la nuit, ce qui le rend idéal pour les chambres à coucher.