Vous voulez essayer le compagnonnage des plantes? Sachez ceci avant de commencer

Le compagnonnage est un système de jumelage botanique fondée sur le principe que les plantes qui poussent ensemble interagissent et ont une influence les unes sur les autres. Alors, suivez cette astuce de grand-père et essayez le compagnonnage avec vos légumes prisés.

Vous voulez essayer le compagnonnage des plantes? Sachez ceci avant de commencer

Pendant des milliers d’années, les jardiniers ont utilisé le compagnonnage des plantes pour repousser les insectes ravageurs. Les plantes aromatiques tels que l’ail, les soucis et la menthe poivrée sont toutes réputées pour envoyer aux insectes un signal d’aller ailleurs. Voici d’autres bonnes choses que cela peut faire pour vous.

Les bases du compagnonnage horticole

  • Mettez en œuvre le compagnonnage des plantes en commençant au centre de la plante-bande; les partenaires harmonieux ont généralement des semis ou des temps de plantations semblables.
  • Le compagnonnage des plantes utilise beaucoup moins d’eau. Puisque les plantes compagnes poussent rapprochées et font de l’ombre au sol de façon plus efficace, moins d’humidité évapore.
  • Parce que les plantes sont plus rapprochées, vous obtenez un rendement plus élevé par unité de surface.
  • Le compagnonnage des plantes a tendance à exiger moins d’engrais. Pourquoi? Parce que les plantes absorbent différents nutriments provenant de différentes profondeurs de sol et excrètent des éléments bénéfiques dans la terre.
  • Beaucoup de plantes améliorent la saveur de leur voisin. Le carvi et la coriandre améliorent le goût des pommes de terre précoces et l’aneth intensifie le goût des carottes.
  • Les parasites sont moins attirés par les jardins où le compagnonnage des plantes est employé parce que certaines plantes forment un type de bouclier protecteur pour les autres par le biais de leurs excrétions.
  • L’ail peut prévenir la moisissure et tue de nombreux champignons quand il est planté près des arbres fruitiers; en outre, il renforce les défenses des fraisiers et éloigne la moisissure grise.
  • Les nématodes ne supportent pas les excrétions des racines de lys ou de soucis, alors que les tomates et le céleri éloignent les papillons blancs du chou.
  • Avec les carottes et les oignons, vous pouvez littéralement tuer deux mouches d’un seul coup: ils se protègent les uns les autres de l’infestation des mouches de la carotte et de l’infestation des mouches de l’oignon.

Choisissez les bonnes plantes compagnes pour réduire, sinon éliminer, la nécessité de pesticides. L’élimination des parasites se traduira par des rendements plus élevés.