Rotation des cultures pour augmenter les récoltes

Les agriculteurs connaissent depuis des siècles les bienfaits de la rotation des cultures. Tirez parti du principe de rotation dans votre propre jardin de fruits et légumes pour augmenter vos récoltes.Rotation des cultures pour augmenter les récoltes

La rotation des cultures permet également d’appliquer moins d’engrais, tout en protégeant le jardin des parasites et des maladies fongiques. Si vous plantez les mêmes variétés au même endroit chaque année, vous épuiserez le sol, puisque les plantes en tireront chaque fois les mêmes nutriments. Tôt ou tard, ces nutriments seront épuisés, et vos plantes cesseront de se développer.

Planifier la rotation des cultures

Votre planification des cultures doit tenir compte des besoins nutritifs de chaque plante. Certaines cultures poussent abondamment et rapidement, et consomment de grandes quantités de nutriments, et par conséquent ont besoin d’un engrais riche. D’autres plantes nécessitent moins de nutriments, poussent plus lentement, et doivent être fertilisées plus modérément. Les plantes qui ont besoin de moins de nutriments n’ont besoin que d’un peu de compost.

  • Dans un potager, après avoir récolté une plante très gourmande en nutriments, remplacez-la par une plante aux besoins nutritifs plus modérés, que vous ferez suivre la troisième année par une plante consommant encore moins de nutriments.
  • Tenez un registre détaillé de la rotation des récoltes en indiquant le nom des plantes, la date de plantation et l’endroit où elles ont été plantées.
  • Pour une séquence de rotation bien planifiée, commencez à planter des légumes de la famille des choux, suivis par les légumineuses, les tubercules et les plantes solanacées, et enfin par les plantes à bulbe.

Repos fortifiant

La rotation des plantes donne au sol un repos bien mérité qui lui permet de se régénérer.

  • Il est préférable d’attendre le plus longtemps possible avant de planter la même espèce au même endroit : l’idéal est d’attendre quatre ans.
  • La rotation des cultures élimine souvent la nécessité de fertiliser le sol, puisque certaines plantes remplacent les nutriments dans le sol dont ont besoin les autres espèces. Les racines de fèves et de pois libèrent de grandes quantités d’azote lorsqu’elles pourrissent, ce qui stimule la croissance du chou l’année suivante.
  • La rotation des cultures prévient aussi l’apparition des parasites et maladies fongiques qui se propagent dans le sol. Pourquoi? Parce que les spores des champignons et les larves d’insectes ne peuvent pas localiser les plantes hôtes appropriées, et meurent. Pour cette raison, ne replantez concombres, tomates, et petits pois aux mêmes endroits qu’après au moins deux ans, et les oignons après trois ans.
  • Si une variété de chou est affectée par la hernie du chou, attendez sept à huit ans avant de replanter des choux dans le même lit.
  • Vous pouvez même alterner les cultures dans un petit jardin avec un seul lit de légumes; il suffit d’alterner les légumes par rangs d’une année à l’autre.