Culture du maïs: 5 recommandations pour une bonne récolte

Le maïs constitue une culture d’ancrage parfaite pour les grands jardins. Voici quelques recommandations à la culture du maïs pour vous aider à assurer une bonne récolte.

Culture du maïs: 5 recommandations pour une bonne récolte

Pollinisation du maïs

Parce qu’il est pollinisé par le vent (avec une petite aide des insectes), le maïs sucré produit les meilleurs et les plus grands épis lorsqu’il est planté par blocs de trois rangées adjacentes ou plus.

  • Dans les petites plantations, vous pouvez améliorer la pollinisation en recueillant le pollen des barbes de maïs en haut des plantes et en l’aspergeant sur les soies lorsqu’elles émergent de l’extrémité des épis.

1. Fertilisez deux fois

Le maïs est gourmand et la meilleure façon pour l’empêcher de souffrir de la faim est de le fertiliser deux fois.

  • Utilisez un engrais équilibré pour le sol avant de planter les graines du milieu à la fin du printemps, puis fertilisez de nouveau lorsque les barbes émergent du sommets des plants.
  • Utilisez un engrais à libération rapide, comme un 10-10-10 peu coûteux pour la seconde application d’engrais, ou utilisez du nitrate d’ammonium, une puissante source d’azote à action rapide.

2. Pratiquez un binage astucieux

Utilisez une binette tranchante pour vous débarrasser des mauvaises herbes qui menacent votre maïs.

  • Quand il se trouve à hauteur du genou, utilisez votre binette pour faire un petit talus de terre autour de la base des plantes, leur permettant d’éviter qu’elles ne se renversent lors des fortes rafales de vent pendant les orages d’été.

3. Luttez contre les vers des épis de maïs

Cet insecte commun nuisible au maïs se tortille à l’intérieur des extrémités des épis et se développe pour fragiliser les jeunes épis.

  • Quelques jours après que la soie ne sorte des épis en développement, remplissez une seringue d’huile végétale ou minérale et appliquez quelques gouttes à la base de la soie.
  • Puis placez une pince à linge aux extrémités des épis.

4. Réalisez une double-culture avec des haricots

Lorsque votre maïs fait environ 30 centimètres de haut, plantez des haricots à rames le long de la rangée extérieure.

  • Les haricots s’enrouleront autour des tiges et seront prêts à être cueillis peu de temps après que le maïs soit mûr.

5. Cultivez du maïs sucré hybride

Le maïs sucré hybride se décline en plusieurs lots différents listés dans les catalogues selon leur génotype, chacun avec son propre code.

Les hybrides sucrés (Su) ont des grains présentant une teneur en sucre de cinq à 10 % et comprennent des favoris traditionnels comme le “Silver Queen” blanc et le “Early Sunglow” jaune.

  • Récoltez les épis lorsqu’ils sont jeunes et tendres, car ils deviendront rapidement riches en amidon si on les laisse trop mûrir.

Les hybrides sucrés améliorés (Se) réunissent la tendreté et la saveur complexe du maïs doux traditionnel avec une teneur en sucre plus élevée, de 15 à 18%, se gardant plusieurs jours ou même une semaine après que l’épi soit mûr.

  • La plupart des jardiniers amateurs préfèrent les types Se qui sont disponibles dans des dizaines de variétés différentes.

Les hybrides super sucrés (Sh2) présentent la plus haute teneur en sucre de tous (20 à 30%), mais souvent au détriment de la tendreté et de la saveur.

  • Les graines ne sont pas de forts germinateurs et les plantes ne peuvent pas être cultivées près d’autres types de maïs.
  • Les super sucrés sont très bien pour être congelés et sont disponibles en versions blanche, jaune et bicolore.