Comment faire pousser des pĂȘches et des poires

La douceur croustillante des poires et le caractĂšre juteux des pĂȘches sont des raisons suffisantes pour en cultiver. Ces conseils vous aideront Ă  dĂ©marrer.

Comment faire pousser des pĂȘches et des poires

Les pĂȘches

Les pĂȘchers sont des arbres utiles pour les arboriculteurs fruitiers car ils demandent peu d’entretien et commencent gĂ©nĂ©ralement Ă  bien pousser aprĂšs seulement quelques annĂ©es. Les pĂȘchers prĂ©fĂšrent un climat avec des hivers froids et des conditions chaudes et sĂšches au cours des autres saisons. Mis Ă  part les arbres Ă  floraison tardive, la plupart des variĂ©tĂ©s ne supportent pas les gelĂ©es tardives, qui provoquent des dĂ©gĂąts aux bourgeons floraux.

Les variĂ©tĂ©s Ă  fructification tardive sont gĂ©nĂ©ralement plantĂ©es dans des endroits frais pour Ă©viter que le givre n’endommage les boutons de fleurs; ces variĂ©tĂ©s comprennent la «Fragar» (noyau adhĂ©rent Ă  chair blanche), la «Early Becky» (noyau non adhĂ©rent Ă  chair blanche), la «Starking Delicious» (noyau semi-adhĂ©rent Ă  chair jaune), la «Redhaven»(noyau semi-adhĂ©rent Ă  chair jaune), de mĂȘme que la «Blackburn», la «Malehaven» et la «J. M. Hale» (noyau adhĂ©rent Ă  chair jaune). La «J. M. Hale» est la seule variĂ©tĂ© qui n’est pas autofĂ©conde; elle doit ĂȘtre interfertilisĂ©e avec une autre variĂ©tĂ© comme la «Blackburn Elberta» ou la «Malehaven».

Le fruit issu d’un pĂȘcher est produit sur la croissance latĂ©rale de la saison prĂ©cĂ©dente; chaque croissance latĂ©rale produit uniquement pendant cette pĂ©riode. On doit donner aux jeunes arbres une forme ouverte en supprimant l’excĂšs de tiges poussant vers l’intĂ©rieur en automne, puis raccourcir les excroissances latĂ©rales en Ă©tĂ©. Lorsque le fruit est formĂ©, il doit ĂȘtre Ă©clairci de façon Ă  ce que pas plus de 15 fruits apparaissent par mĂštre (une verge) de tige – cela garantit ainsi des fruits plus gros.

La cloque du pĂȘcher, la rouille, la pourriture brune et la mouche des fruits sont quelques-uns des problĂšmes qui affectent les pĂȘches, mais elles peuvent ĂȘtre cultivĂ©es organiquement si elles reçoivent les soins nĂ©cessaires. PulvĂ©risez-les de façon Ă  Ă©viter l’enroulement des feuilles vers la fin de l’hiver en utilisant un mĂ©lange de Bordeaux; la pulvĂ©risation doit ĂȘtre effectuĂ©e avant que les bourgeons ne fleurissent. Un temps humide lorsque le fruit se forme peut entraĂźner une pourriture brune.

Les poires

Les poiriers sont des arbres Ă  feuilles caduques avec essentiellement les mĂȘmes exigences climatiques que les pommiers. Ils constituent une bordure attrayante dans les jardins, mais peuvent aussi ĂȘtre efficacement montĂ©s en espalier contre un mur ensoleillĂ© dans les petits jardins. Certaines variĂ©tĂ©s sont autofĂ©condes; d’autres exigent un agent pollinisateur pour produire des fruits.

LĂ  oĂč les hivers sont longs et froids et oĂč les Ă©tĂ©s sont doux, les poiriers prennent au moins cinq ans pour commencer Ă  produire une bonne rĂ©colte de fruits. Toutefois, lorsqu’ils sont Ă©tablis, la production est continue. Il est conseillĂ© de cueillir les fruits quand ils sont fermes, puis de les laisser mĂ»rir Ă  l’intĂ©rieur. La taille des poiriers est la mĂȘme que celle des pommiers. La tavelure du poirier et le carpocapse peuvent ĂȘtre un problĂšme pour ces arbres fruitiers; il est conseillĂ© d’Ă©viter les sols humides et de respecter les mĂ©thodes de culture.