Ce qu’il faut savoir sur la culture des pêches et des prunes

Quoi de plus agréable que des pêches et des prunes cueillies directement dans son jardin? Voici les bases de la culture et de la récolte de ces deux arbres fruitiers.

Ce qu'il faut savoir sur la culture des pêches et des prunes

1. Cultivez des pêches

Les juteuses et succulentes pêches se trouvent sur les listes prioritaires de beaucoup de jardiniers, mais elles ne sont pas toujours faciles à cultiver.

  • Les pêchers sont des arbres de zone tempérée, poussant bien autour de la région des Grands Lacs et du sud-ouest des Rocheuses.
  • Assurez-vous de sélectionner des pêchers adaptés à votre climat et résistants aux maladies.

Choisissez l’endroit

Les pêchers nécessitent un excellent drainage, d’être exposés en plein soleil et d’être protégés du vent.

  • Si les vagues de froid de fin de printemps sont courantes, plantez vos arbres sur une pente orientée vers le nord, où les bourgeons attaqués par le froid auront une chance de dégeler progressivement avant d’être exposés au soleil.

Projetez de planter de nouveaux arbres

Pour une récolte fiable, plantez de nouveaux arbres tous les cinq ans. Les pêchers vivent seulement 10 à 15 ans, et les nouveaux arbres commenceront à produire des fruits juste quand les vieux arbres disparaîtront.

Prenez soin de vos pêchers

  • Arrosez bien les arbres pendant la saison de croissance; ils ont besoin d’environ huit centimètres d’eau par mois.
  • Répandez du paillis organique ou du compost à la base de l’arbre, à 30 centimètres du tronc.
  • Après que les pétales soient tombés, fertilisez avec un engrais 10-10-10 lors des premières pousses de printemps et répandez environ 500 grammes (deux tasses) de farine d’os vers l’extérieur de la ligne de contour.

Taillez pour ouvrir le centre

Les pêchers doivent être taillés pour augmenter la qualité des fruits et renforcer leur croissance.

  • Retirez les branches formant un angle étroit et dirigez de manière à créer une forme étalée avec un centre ouvert.
  • Attendez pour tailler que les bourgeons commencent tout juste à rosir. Vous pourrez facilement repérer quelles branches donneront des fruits et celles qui ont subi la rudesse de l’hiver.

Débarrassez-vous des insectes foreurs

Une substance collante suinte de trous se trouvant dans le tronc, ceci est le signe de la présence de foreurs de pêcher.

  • Enfoncez un fil dans les trous pour les tuer ou placez un cercle de boules de naphtaline sur le sol autour du tronc à la fin de l’été, avant que le sol ne se refroidisse pour une température inférieure à 16 ° C.
  • Recouvrez d’une mince couche de terre les boules de naphtaline et la base du tronc. Après un mois, nivelez le sol.

Récoltez à maturité

Les pêches encore vertes ne mûriront pas hors de l’arbre, récoltez donc les pêches lorsqu’elles arrivent à maturité.

  • Sélectionnez les fruits un peu tendres mais encore fermes, qui ont une belle couleur et qui se retirent de la tige facilement.
  • Laissez encore un peu mûrir à température ambiante pendant trois jours.

2. Cultivez des prunes

Plus rapides à pousser et moins tatillons que les pêchers, les pruniers nains sont de merveilleux petits arbres à incorporer au paysage.

  • Beaucoup de nouvelles variétés de pruniers sont résistantes aux maladies courantes.
  • Pensez à choisir des variétés localement adaptées et plantez plus d’une variété pour assurer une bonne pollinisation.

Une floraison précoce

Certains pruniers fleurissent tôt, en particulier les pruniers japonais qui fleurissent au début du printemps.

  • La floraison et votre récolte peuvent être perdues à cause d’un gel tardif.
  • Plantez les arbres sur une pente orientée vers le nord, ce qui permet souvent de retarder la floraison et de conserver les fleurs à l’abri du froid.

De pauvres concurrents

Les pruniers dont les racines sont peu profondes ne peuvent pas tolérer beaucoup de concurrence, même de l’herbe.

  • Si vous plantez un prunier sur de la pelouse, libérez le sol se trouvant en dessous des herbes ou des mauvaises herbes jusqu’à la ligne de contour. À la place, paillez avec de la matière organique.

Les pruniers l’aiment riche

Ces lourds porteurs ont besoin de beaucoup de matière organique et d’engrais pour une production de fruits maximale.

  • Préparez 500 grammes (deux tasses) de farine d’os et 250 grammes (une tasse) de farine de luzerne chaque printemps, ajoutez de l’azote supplémentaire si la croissance n’est pas vigoureuse.
  • En hiver, répandre cinq kilogrammes de compost à partir du tronc jusqu’à la ligne de contour.

Quand cueillir

Cueillez les prunes pour les manger fraîches lorsqu’elles sont mûres. Le fruit doit avoir une bonne couleur et être légèrement tendre.

Cueillez les fruits pour la cuisson quand ils sont légèrement verts.