4 conseils pour garder votre jardin en fleur

Que vous ayez le pouce vert et beaucoup d’expérience ou que vous soyez novice en la matière, ce guide vous présentera des conseils essentiels pour garder votre jardin en fleur pendant toute la belle saison.

4 conseils pour garder votre jardin en fleur

1. Préparer une plate-bande

Le début de l’automne est le meilleur moment pour préparer une plate-bande.

  • Sélectionnez l’emplacement, puis tracez la forme désirée avec un boyau d’arrosage. Ajoutez une généreuse quantité de compost, de tourbe ou de feuilles déchiquetées et mélangez soigneusement. Utilisez une fourche à bêcher pour ameublir la terre de la plate-bande à une profondeur de 15 à 25 centimètres (six à 10 pouces). Éliminez toutes les grosses pierres, les mauvaises herbes ou les racines. Étalez environ huit centimètres (trois pouces) de compost sur le sol, retournez-le complètement, puis mélangez-le à la couche arable.
  • Transformez facilement une portion de votre jardin envahi par les mauvaises herbes en plate-bande en couvrant le sol d’une couche de huit à 12 feuilles de papier journal (utilisez uniquement des pages en noir et blanc) ou quelques morceaux de carton. La couche de papier tuera tout ce qui pousse en-dessous et finira par se décomposer.

2. Opter pour les semences

Vous pouvez obtenir une plate-bande fleurie pour moins de 20 dollars en optant pour des semences. Pour de meilleurs résultats, faites-les germer à l’intérieur, dans des filtres à café.

  • Vérifiez le niveau d’humidité des semences tous les deux jours. Vaporisez au besoin avec 95 parts d’eau pour cinq parts de peroxyde d’hydrogène afin d’éviter les moisissures.
  • Les semis avec au moins deux paires de feuilles matures peuvent être déplacés à l’extérieur, mais ils doivent «s’endurcir» avant d’être plantés. Après une semaine, retirez le couvercle et augmentez progressivement l’ensoleillement des plantes le matin et l’après-midi, en évitant l’exposition au soleil de midi.

3. Entretien

La plupart des fleurs ont besoin d’environ 2,5 centimètres (un pouce) d’eau par semaine. Assurez-vous de ne pas en faire trop; un excès d’eau risque de faire pourrir les racines et de favoriser la croissance de moisissures et de champignons.

  • Placez un pluviomètre dans votre jardin pour connaître la quantité d’eau supplémentaire nécessaire.
  • La plupart des plantes poussent mieux et présentent plus de fleurs si elles sont pincées à l’occasion. Un autre moyen d’obtenir plus de fleurs à partir de plantes bien établies consiste à les empêcher de monter en graines en coupant les fleurs fanées. Si de nouveaux bourgeons se forment, il suffit de couper les fleurs fanées juste au-dessus du bourgeon.
  • Tant qu’il y a suffisamment de matière organique dans le sol, les fleurs les plus établies n’ont pas besoin de fertilisation supplémentaire. Certaines plantes vivaces bénéficient toutefois d’un petit coup de pouce au début du printemps. Or, utilisez l’azote et le fumier avec modération.
  • L’une des alternatives les plus courantes aux pesticides est le compagnonnage des plantes. Vous pouvez également concocter des insectifuges efficaces avec de l’alcool dilué, de l’ammoniac, du savon liquide, du vinaigre ou de l’huile végétale.
  • Le paillis est bon pour votre jardin et vous fait sauver du temps et des efforts. Le paillis se décompose au fil du temps: il vaut donc mieux en rajouter au moins une fois par an, de préférence au début du printemps, quand la plupart des plantes vivaces sont en dormance.

4. Le compost

  • Bien que vous puissiez conserver un tas de compost dans votre jardin, la plupart des gens préfèrent la commodité des bacs, que vous pouvez acheter tels quels ou construire à partir de matériaux récupérés comme les palettes en bois ou le plastique recyclé. Incluez des lattes ou des trous d’aération pour permettre une bonne ventilation, essentielle à la décomposition.
  • La clé pour réussir son compost réside dans la chaleur issue de la superposition d’un bon mélange de matières brunes (feuilles d’automne, sciure de bois, papier journal déchiqueté) et de matières vertes (gazon coupé, marc de café, déchets de cuisine).
  • N’ajoutez jamais de déchets humains ou animaux, de produits provenant d’animaux, de matières plastiques ou d’autres produits pétroliers, de cendres de barbecue, de plantes malades, de mauvaises herbes vivaces, de semences, d’herbicides et de pesticides.

Une fois prêt, votre compost devrait avoir une douce odeur de terre. Étalez-le généreusement dans votre jardin et sur votre pelouse et laissez la nature suivre son cours.